top of page
Rechercher

Pour dédiaboliser les écrans

Un article passionnat de Gabriel Rafi, neuropsychologue



Comment utiliser les écrans avec son enfant ?


L'écran en lui même n'est pas un problème mais c'est bien l'utilisation que nous en faisons ou que nous rendons possible à nos enfants qui pourrait être un problème.

Là on va parler d'enfants sans besoins spécifiques et à développement neurotypique c'est à dire sans troubles des apprentissages. Car dans des cas spécifiques évidemment que les besoins ne seraient plus les mêmes et on rappelle que chaque enfant est différent, comme chaque parent est différent comme chaque environnement est différent. Donc davance navré pour le ton moralisateur, on ne donne pas de leçons mais on conseille et ceci en toute bienveillance en rappelant qu'il n'y a pas un modèle parfait et unique pour toutes les situations.. 😊


Nous allons dédiaboliser les écrans.


Beaucoup de parents me demandent si je suis pour ou contre les écrans, il faut faire attention à plusieurs choses :

- la raison qui pousse un enfant à vouloir passer son temps sur les écrans.

- l'évolution du temps passé sur les écrans et si oui ou non il y a une demande de la part de l'enfant à vouloir passer + de temps et comment il gère la réponse des parents

- qu'est ce que l'enfant gagne une fois le temps sur l'écran utilisé


L'écran devrait être un loisir comme un autre et si vous craignez qu'il y ait une dépendance alors c'est à vous de réguler ce temps passé sur les écrans.

Et avant même cela, c'est aussi toute la représentation que va se faire l'enfant de l'écran qui importe.


Si je mets des bonbons au dessus du frigo, l'enfant sait qu'ils sont là et que je lui répète sans cesse qu'il n'a pas le droit d'en manger.. ça s'appelle de la torture et ce n'est pas lui apprendre que ce n'est pas bon pour la santé. Et dès que vous aurez le dos tourné évidemment l'enfant ira vers les sucreries.. pareil pour les écrans.

A cet âge là et même à vrai dire jusqu'à ses 20 ans il ne sera pas en mesure de pouvoir prendre plus ou moins relativement parlant de bonnes décisions quant à une limite à imposer à soi même.. c'est comme mettre une Ferrari entre les mains d'un jeune de 20 ans.. c'est risqué !


1) les écrans sont un temps de loisir comme un autre (si vous allez au tennis, vous ne gardez pas vos habits de sport avec la raquette à la main lorsque vous êtes chez vous assis sur le canapé), c'est pareil pour les écrans.

Donc on contrôle déjà notre temps passé sur les écrans devant nos enfants.

2) cela implique de passer du temps avec nos enfants et de partager des temps d'activité.

3) on contrôle l'information diffusée à travers les écrans et donc on minimise les risques d'utilisation à mauvais escient

4) on organise la journée de l'enfant. Il n'est pas capable de pouvoir faire son propre planning donc on le fait pour lui et on le rend visible en anticipant la prochaine activité après le temps sur l'écran.

5) on n'a pas peur de faire face à la frustration. Oui l'apprentissage passe par les circuits du plaisir mais la régulation par la gestion de la frustration.

#Horizon78 #écrans #parentalité

18 vues0 commentaire
bottom of page